fete forraineParking Place des Etats-Unis. Après l'occupation du parking par la patinoire pendant....un trimestre, une autre occupation s'enchaine.Du 18 mars au 8 avril  (20 jours) le parking sera occupé par nos amis forains et non moins commerçants.

Pourtant, j'ai régulièrement évoqué avec les élus ce problème devenu récurrent de l'occupation trop importante durant l'année du parking de la  place des États-Unis.

Même s'il est vrai que ce parking est largement occupé pendant les heures de "bureau" et que le stationnement en est anarchique, il n'en demeure pas moins que l'occupation des places par les forains devient un prétexte supplémentaire pour ne pas se rendre dans le centre ville pour celles et ceux qui voudraient fréquenter nos commerces.

Les moments que vivent les commerçants sont particulièrement difficiles. Rien ou si peu n'est entrepris pour les soutenir.

J'ai échangé ce matin 18 mars avec le représentant des forains. Très vite entouré par ses collègues, il m'a exposé son point de vue. Il me dit comprendre la difficulté des commerces sédentarisés mais que leur droit de place à cette période date de plus d'une cinquantaine d'années. Pour lui, le centre ville est un atout majeur de fréquentation estimant la visibilité de son activité optimum. Donc, pas question de l'envoyer dans un champ pour reprendre son expression.

A la question : pourquoi restez vous si longtemps à Château-Thierry sachant que vos manèges ne fonctionnent pas à temps complet ? Sa réponse franche repose sur l'alléas de l'itinérance de son métier. En effet, faute ne pas pouvoir être accueillie dans une autre ville durant cette période, il commerce et... stationne à Château-Thierry proposant ses divertissements aux enfants sortants des écoles. Il regrette aussi de ne pouvoir garer ses caravanes derrière la gare comme d'habitude faute d'en avoir reçu l'autorisation. Ce fait amplifie bien évidemment l' occupation du parking .

L'usage que font les forains du parking de la place des États-unis n'est donc pas uniquement motivé par un évènement festif de la ville. Les forains trouvent dans notre ville un relais à leur calendrier et le si peu de chiffre d'affaire réalisé est un plus rentrant dans la moyenne annuelle de leur activité.

Si au minimum, la municipalité proposait aux usagers (qui en ont ras le bol) une trêve à la verbalisation, une solution de parking de remplacement* avec une communication à la clé,  il est fort à croire que commerçants, forains et usagers cohabiteraient en meilleure compréhension.

* par ex en épis le long de l'avenue Lefebvre - * utilisation du parking de l'hôtel Dieu * - communication des emplacements de parkings autorisés durant la fête foraine - communication dans la presse - banderoles......

Les commerçants tendront encore le dos pendant deux longues semaines en attendant des jours meilleurs et une meilleure attention des élus.

fete forraine 2