baratin"Il faut se défier de ceux qui ont de trop bonnes intentions : il leur arrive de changer étrangement d'idée." André Duval,  Le mercenaire. Cette citationrésume le sens de ce billet en 3 points. Il met en lumière le décalage entre les discours "politiquement correct"** sur fond de redynamisation du commerce de centre ville de Château-Thierry et la triste réalité en images ( lien l'Album).

**Le politiquement correct est la meilleure des choses que l’on ait inventées pour permettre aux imbéciles de l’ouvrir, et obliger les gens de bon sens à la fermer » (P. Pigeolet)

  1. COMMERCE : EXTRAIT VOEUX DU MAIRE 9 JANVIER 2010

L’attractivité, nous la vivons comme un engagement aux côtés des commerçants, un soutien indéfectible pour dynamiser le commerce de centre-ville et proposer aux habitants un choix le plus large possible.

Cela passe par des animations : le deuxième dimanche du mois sur la Place de l’Hôtel de Ville, depuis l’été dernier, le marché traditionnel réunit métiers de bouche, artisans. Cela passe aussi par un réaménagement du marché couvert, une implantation de commerces sédentaires. Des commerces nouveaux ouvrent à Château-Thierry, c’est un atout supplémentaire pour  nous tous. Il faut tout mettre en œuvre pour stopper l’évasion vers les centres commerciaux de Marne-la-Vallée et Reims, donner aux Castels de bonnes raisons de faire leurs achats dans leur ville. C’est le sens de notre démarche, une attractivité maximale. Nous avons la chance dans cette démarche de travailler avec un développeur de centres-villes, nous devons l’arrivée de plusieurs enseignes à Bruno Laurent, qui est mis à notre disposition par Pierre-Mary Bachelet, conformément aux engagements qu’il avait pris.

Bon à savoir : Bruno Laurent a oeuvré principalement à l'implantation des enseignes en périphérie et particulièrement sur la zone "Leclerc" et celle d'Essomes. Il est celui qui a déplacé l'opérateur Orange en lieu et place du maché couvert et implanté le magasin Z rue du Gal De Gaulle aujourd'hui disparu. Voir son site : http://www.immo-stg.com/realisations.html

 2.EXTRAIT RAPPORT REUNION AVEC LES COMMERCANTS LE 9 JUIN 2011 (18 mois après)

:D’autres problématiques étaient à l’ordre du jour, dont le FISAC, Fonds d’intervention pour les services, l’artisanat et le commerce. Celui-ci, dans le cadre d’un partenariat entre la mairie, la communauté de communes et les Boutiques, doit permettre de soutenir la promotion du commerce, en particulier pour des actions comme le marché de Noël, le salon du mariage et la mise en place d’animations commerciales. Pour y parvenir, il est nécessaire que l’association des Boutiques s’étoffe. C’est aussi une volonté de la municipalité de se rassembler collectivement et de trouver de meilleures solutions pour enrayer la crise du commerce de proximité. Plusieurs thèmes ont à ce sujet été lancés, pour entamer une réflexion de fond et dynamiser le centre-ville et le marché. Celui du vendredi va être réorganisé, avec un marché couvert entièrement rénové qui ouvre des perspectives de marché quotidien et en fait un pôle d’attractivité. L’idée de délocaliser le marché du dimanche est aussi émise.

D’autre part, toujours dans la perspective de renforcer l’attractivité du cœur de ville, une réunion s’organisera prochainement pour traiter de la rénovation des façades, en lien avec l’ANAH, Agence Nationale de l’Habitat. De la même façon, une étude sera menée pour le remembrement des cellules commerciales, trop petites et inadaptées aux besoins du commerce actuel. Un soutien à l’investissement est envisagé pour des aides à la rénovation de vitrines, à des travaux de mise en accessibilité, grâce au FISAC et au travail de la Chambre de Commerce et d’Industrie, CCI, par le biais de Françoise Moutailler.

Observations : 18 longs mois se sont écoulés entre les déclarations du maire en janvier 2010 et cette réunion de juin 2011 :  "un soutien indéfectible pour dynamiser le commerce" (09/01/10) et 18 mois plus tard "entamer une réflexion de fond et dynamiser le centre-ville et le marché" (cherchez l'erreur) avec quelques petites astuces nouvelles qui ne verront bien évidemment pas le jour : ....rénovation des façades (par exemple)

3. COMMERCE : EXTRAIT VOEUX DU MAIRE 6 JANVIER 2012 

Je tiens à remercier tous les dirigeants de ces entreprises d’avoir fait confiance à Château-Thierry. Maintenir l’emploi et même le développer c’est votre ambition et c’est la nôtre. En 2012, je sais que de nombreux projets vont encore voir le jour. Des friches vont disparaître, des espaces seront modernisés et agrandis, de nouveaux services proposés. Dans quelques jours, nous organiserons une réunion de travail avec les Boutiques de Château-Thierry et Vazi. Nous débattrons de ces projets et aborderons les travaux à venir : le haut de la Grande Rue, la suppression des feux tricolores en face de Greenfield, à la Poste, et bien d’autres encore.
Oui nous avançons ensemble et nous continuerons à le faire. S’il est indispensable d’aller encore plus loin dans le renforcement de l’aménagement de notre centre-ville, ne perdons pas de vue les rôles joués par nos espaces commerciaux périphériques.

Commentaires : Par définition, une ambition n'engage pas celui qui la formule.....Il n'échappera à personne que le "soutien à l'investissement" (09/06/2011) pour le centre ville s'est largement déporté vers les zones commerciales : au dernier conseil du 18/12, il a été acté la réalisation d'un nouveau rond point en face de "Greenfeeld". Coût de l'opération : 700 000 €. C'est sans commentaire ! Et pour les adeptes des ronds-points dites si vous faites vos emplêtes à cet endroit ?

Pour vous convaincre de la dure et navrante réalité de notre centre-ville en pleine période de fêtes de fin d'année 2013, RDV http://www.commerceschateauthierry.com/albums/centre_ville_veille_de_f_tes_2013/index.html

En résumé, n'hésitez pas à écouter....Dalida... et transposez !

 BONNES FÊTES A TOUS