krabal 3

A Château-Thierry, les candidats à l'élection municipale n'ont visiblement pas les moyens financiers du maire sortant qui a utilisé une stratégie de communication pour vendre son bilan par l'impression de plusieurs éditions de catalogues prestigieux aussi bien sinon mieux fournis d'ailleurs que les catalogues de promotions de certains hypermarchés. Reportages et photographies fournis bien entendu par le personnel du service communication de la municipalité. Comparer la liste du maire sortant à celle d'un géant de la distribution à celles des autres listes à des commerçants de centre-ville sans grands moyens de lutte est bien approprié. Pour attirer "les pigeons" les grandes surfaces utilisent souvent des formules floues pour faire croire à la bonne affaire étalant les mérites de produits en dissimulant l'essentiel de l'information.

 

 

 

promoPour compléter succintement les catalogues promotionnels de campagne de la liste "Château-Thierry" rassemblée" voici les promotions supplémentaires :

- Taux de chômage toutes catégories confondues : 19.8 % de la population

- 759 personnes bénéficiaires du RSA

- nombre croissant de bénéficiaires des aides alimentaires

- baisse de la population

- baisse de l'attractivité du centre-ville et précarisation des commerçants (marché de Noël inexistant,...marché du vendredi en perdition....)

- l'endettement en baisse mécanique par la vente de biens publics

- dépenses somptuaires pour le(s) spectacles d'oiseaux sur le vieux château (1million d'euros)

- montants cachés de certaines dépenses

- près de 700 logements vacants

- fiscalité en hausse malgré la stabilité des taux

- hausseS financières des services rendus à la population (cantines.....)

- pas un centime d'euros versé à Château-Thierry dans le cadre de la réserve parlementaire dont dispose le député

- etc.....

pauvreté Il en va ainsi de la promotion d'un maire sortant qui utilisent tous les subterfuges possibles pour parvenir à ces fins pour sa ré-élection étalant non seulement sa puissance financière mais aussi sa puissante faculté de nuisance par d'odieux procédés de déstabilisation des listes concurrentes allant jusqu'à renier son appartenance politique (liste sans étiquette) après s'être revendiqué avec force de la "majorité présidentielle" lors des dernières législatives.

OUI ! "refusons les idéologies de la haine, du repli sur soi et du mensonge" 'page 30 du catalogue !!!

Pour qui s'est se servir du mensonge reçoit les honneurs des sots dont seule l'apparence compte. La fable de Raymond Belfeuil (1869) est très évocatrice du sujet :

Le Mensonge et la Vérité.  

Le Mensonge et la Vérité,
Un beau matin, se rencontrèrent ;
Or, tous les peuples en glosèrent.
Le Mensonge en riant dit à la Vérité :
« Ma toute belle,
Depuis longtemps,
Il existe entre nous quelques, sots différends ;
Terminons la querelle.
Demain Plutus donne un grand bal;
Venez-y, nous verrons qui plaira davantage,
Et tant pis pour celui qui s'en trouvera mal ! »
La Vérité jamais n'a manqué de courage ;

Elle promit d'aller au bal.
Chez Plutus, le Mensonge arrive de bonne heure.
Chamarré, scintillant,
Parfumé, souriant;
Plutus lui donne la meilleure
Des places du salon.
Dans un bon fauteuil il s'allonge.
Quel est ce grand seigneur? demande-t-on.
— C'est Monseigneur Mensonge.
— Ah! ah! vraiment, il est du meilleur ton. »
On l'entoure, on l'admire, il parle, on fait silence.
Avec quelle élégance
Il traite toute question !
Avec quelle grâce il manie
L'arme de la plaisanterie !
Il fait trois calembourgs et dit quatre bons mots;
D'honneur et de philosophie,
Il parle à tout propos,
Séduit les gens d'esprit et fascine les sots;
Il ne pérore plus qu'on l'applaudi, encore :
Bref, Monseigneur Mensonge est l'oracle du jour !
Voici qu'au sein du bal, rose comme l'aurore,
Belle, mais sans atour,
La Vérité se montre. On crie à l'impudence,
Au scandale! Tremblante elle se nomme.
Hélas On ne la connaît pas.
On la raille, on l'offense;
Plutus enfin appelle ses laquais :
La pauvre Vérité fut jetée à la porte.

Le monde n'est-il pas bâti de telle sorte,
Que toujours au mensonge il trouve des attraits,
Qu'à la vérité nue il n'en trouve jamais?