" />
18 janvier 2015

HARCELEMENT ET MALTRAITANCE

subirDécidemment, après avoir été condamné pour travail dissimulé, la municipalité de Château-Thierry revient au-devant de la scène.

En effet, par une lettre dite d' "information" en date du 12 janvier dernier adressée au maire, Madame Sandrine Clerbois, 4° Adjointe Déléguée à l'éducation, à la jeunesse et à la politique familiale et nouvellement élue annonce sa démission du Conseil Municipal de Château-Thierry. Si une Adjointe est libre de démissionner de son mandat, elle n'est certes pas dans l'obligation d'invoquer le motif de sa décision. Mais fait surprenant, Madame Clerbois fait part au maire des motifs de sa décision par des termes d'une résonnance gravissime en dénonçant :

- des comportements maltraitants et harcelants l'obligeant à démissionner pour ne plus subir.

Mais qui sont les auteurs de ces actes malveillants relevant des affaires pénales ? On peut tout de même supposer que Madame Clerbois dans le courant des faits subits en ait dénoncé la teneur au maire pour qu'il intervienne de son autorité. A priori, il n'aurait pas réussi et c'est tout même étonnant connaissant l'autoritarisme facile du député-maire Jacques Krabal ! A parier que le maire utilisera comme à son habitude toutes les ficelles pour minimiser cet évènement grave.

Il faut saluer le courage de Madame Clerbois qui par sa demande de démission outre perdra l'avantage de ces indemnités mais qui ne sont rien face au capital de ses convictions et de sa dignité.

Reste maintenant que cette lettre eut été envoyée à Monsieur Le Sous-Préfet qui a le pouvoir d'accepter ou de refuser cette démission. A défaut d'acceptation, la démission sera réputée définitive un mois après un nouvel envoi de la démission en lettre recommandée.

Souhaitons que Madame Clerbois soit soutenue par l'ensemble des élus face à ces faits qui ne redorent pas le blason de notre ville et perturbent la bonne conduite de la collectivité.

Le blog est de tout coeur avec Madame Clerbois.

Affaire à suivre !

VOICI la lettre en question  :    d_mission_Madame_Clerbois

                                       

Posté par marketique à 20:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


07 janvier 2015

Depuis quand ?

Certains étaient contre d'autres plus favorables à la mise en place de la vidéo protection dans la grande rue à Château-Thierry suite aux cambriolages successifs de bijouteries en 2009 et 2010.  (voir vidéo en fin de billet).Peu importe, à partir du fait de la décision de Conseil Municipal d'installer un système de vidéo avec les deniers des contribuables autant que ce système fonctionne. Or, on doit se rappeller que l'entreprise "choisie" qui avait son siège à Brasles, village anciennement administré par le maire actuel de Château-Thierry, n'était pas vraiment spécialiste de la chose, n'a jamais pu assurer la maintenance de l'installation dès les premières pannes survenues !

Lors du Conseil Municipal du 19 avril 2012, l'opposition du maire et plus particulièrement les Groupes "Unis pour Château" et J'aime ma ville" avaient pointé du doigt l'absence d'une commission d'éthique demandée par la Ligue des droits de l'Homme en 2010 et voulait s'assurer du bon fonctionnement des caméras. Une charte d'utilisation ainsi qu'un registre indiquant les recours à la vidéo devaient être mis en place ainsi qu'un appel d'offres pour assurer la maintenance de l'installation et ce suite à l'intervention des Groupes d'opposition dont celui d'Unis pour Château constitué par des ex-membres de la majorité.  Mais qu'en est-il au fait après tout ce temps passé ?

Tout récemment, la brigade financière aurait enquêté sur des achats frauduleux effectués par carte bancaire et interrogerait les commerçants crédités des achats pour tenter d'identifier physiquement les auteur(es). Entre autres questions, les enquêteurs de la brigade financière auraient demandé aux commerçants concernés s'ils étaient équipés de système de vidéo privé.  Pourquoi cette question, alors que les enquêteurs disposeraient de la date (20/12/2014) et des heures précises des achats effectués par le moyen de carte bancaire et qu'avec ces éléments, la VIDEO PROTECTION PUBLIQUE, pouvait largement répondre aux besoins des enquêteurs et même si les enregistrements sont effacés au bout de neuf jours, ils sont néanmoins conservés sur clé USB ?.

La réponse est simple : La brigade financière n'aurait pu accéder à ces informations pour identifier les auteur(es) pour une raison aussi simple que :

LES CAMERAS DE VIDEO PROTECTION NE FONCTIONNERAIENT PAS !

Et alors "depuis quand" ?

Et pourtant, une commission départementale devrait vérifier chaque année le bon fonctionnement des installations.

Il est urgent que cette situation semble-t-il tout de même avérée (dates et heures) trouve des réponses pour rassurer les commerces déjà victimes de faits dramatiques.

A bon entendeur !

Lien ci dessous pour revoir (après les pubs) le reportage de TF1 après les cambriolages :

 

http://videos.tf1.fr/jt-13h/2010/toutes-les-bijouteries-de-chateau-thierry-ont-ete-cambriolees-5781118.html

 

 

 

 

Posté par marketique à 07:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

01 janvier 2015

Bonne Année 2015

2015 1Il y va de la bienséance, de la tradition, et même du cœur que de souhaiter à ceux que l'on aime, à ceux que l'on apprécie, à ceux que l'on connaît et pourquoi pas à ceux que l'on apprécie moins des vœux de réussite pour une nouvelle année qui s'annonce. Mais il y a ceux, inconnus, pour lesquels nous devrions porter notre attention et leur souhaiter ardemment que leur situation s'améliore.Ce sont ceux qui en silence souffrent ici comme ailleurs dans le monde, victimes de maladies, d'injustices, de guerres, de catastrophes, de discrimination, de chômage, de précarité, de pauvreté. Malheureusement, l'année 2014 s'achève sur de mauvaises notes pour une grande partie d'entre nous, année qu'il aurait fallu d'ailleurs supprimer du calendrier. 2014 laissera des traces comme étant une année d'interrogations sur notre démocratie, sur notre mode économique et sur nos dirigeants. Le monde bouge, mais ne prend pas la voie de l'apaisement et les tensions sont palpables devant le phénomène de l'inversion des polarités. 

S'apitoyer n'est certes pas constructif, mais à l'évidence la réalité du quotidien que l'on nous impose nous rattrape. Alors que nous devrions être acteurs de notre destin, nous le confions à des "représentants" qui continuellement nous trahissent.

A été, selon différentes sources, l'année du record des défaillances d'entreprises avec plus de 63 400 entreprises au tapis soit + 1% par rapport à 2013. Toutes les catégories d'entreprises sont concernées : TPE, PME, Grandes Entreprises. C'est un vrai jeu de massacre et ce n'est pas avec 0.8% de croissance attendue en 2015 que le phénomène pourra s'enrailler. Celles qui trinquent d'avantage sont les TPE avec quelque 47 000 défaillances dont environ 27 000 concernent le commerce. Certaines régions sont plus touchées que d'autres par le phénomène mais la Picardie amortie cette année sa sinistrose enregistrée depuis 2009, période durant laquelle, elle est à tout même perdue quelque 12% de son parc d'entreprises.

2014, c'est aussi l'impressionnante augmentation du nombre de personnes privées d'emploi de...Catégorie A qui fin novembre s'élevaient à quelques 189 700 soit 17 245 personnes ayant perdues leur emploi chaque mois. soit l'équivalent de 11 villes moyenne de France sans emploi. Les prévisions pour 2015 ne sont pas optimistes pour l'emploi : 250 000 chômeurs supplémentaires grossiront le rang des personnes sans activité.

2014, c'est également la démonstration par les Français de leur capacité à épargner d'avantage (taux d'épargne 2014 = 15.1%, 15.6% prévu en 2015) au détriment bien compris de la consommation (+0.1% en 2014) ce qui bien évidemment ne profite pas à l'économie du pays.

2014 c'est aussi l'année du record de la dette publique Française évaluée à fin juin 2014 à 2 023 700 000 00€ ( dettes de l'Etat, dettes de la sécurité sociale + dettes des collectivités territoriales). La dette de la France augmente de 4 640€ chaque seconde. Pour 2015, le poids de la dette atteindra 98% du Produit Intérieur Brut ou somme des richesses créées (PIB).

Alors quoi de bon pour 2015 ? : la croissance du nombre de Start-UP, la baisse amorcée de l'euro, les taux d'intérêts toujours aussi bas, le prix des carburants encore plus bas,feront entre autres probabilitéle le maintien d'une pseudo-croissance pour ne pas dire artificielle ? et puis et puis....l'espoir de bonnes surprises et puis n'oublions pas que désormais nous pouvons  pour celles et ceux qui en auront les moyens :"Champagner" !

Mais le mieux qui pourrait nous arriver serait une situation à la Belge, sans gouvernement, sans politiciens avides de pouvoir et peu scrupuleux du bien-être de leurs concitoyens et .....beaucoup de solidarité entre chacun nous et pour tous les commerçants, artisans, petits entrepreneurs, la consolidation et la pérennité de leurs affaires.

Pour rire...

Pour rire...

 

 

 

 

Petite

Posté par marketique à 07:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,