" />
17 septembre 2014

Il est en ligne ...

cour des comptes picardie

A la suite du précédent billet, les demandes de pouvoir disposer du rapport officiel de la Cour Régionale des Comptes de Picardie ont été nombreuses.

Le blog le met en ligne pour votre information :

 

  ICI :    Rapport_20CRC_202

 

Bonne analyse !

 

 

 

 

Posté par marketique à 08:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


24 décembre 2013

Parole, parole, parole

baratin"Il faut se défier de ceux qui ont de trop bonnes intentions : il leur arrive de changer étrangement d'idée." André Duval,  Le mercenaire. Cette citationrésume le sens de ce billet en 3 points. Il met en lumière le décalage entre les discours "politiquement correct"** sur fond de redynamisation du commerce de centre ville de Château-Thierry et la triste réalité en images ( lien l'Album).

**Le politiquement correct est la meilleure des choses que l’on ait inventées pour permettre aux imbéciles de l’ouvrir, et obliger les gens de bon sens à la fermer » (P. Pigeolet)

  1. COMMERCE : EXTRAIT VOEUX DU MAIRE 9 JANVIER 2010

L’attractivité, nous la vivons comme un engagement aux côtés des commerçants, un soutien indéfectible pour dynamiser le commerce de centre-ville et proposer aux habitants un choix le plus large possible.

Cela passe par des animations : le deuxième dimanche du mois sur la Place de l’Hôtel de Ville, depuis l’été dernier, le marché traditionnel réunit métiers de bouche, artisans. Cela passe aussi par un réaménagement du marché couvert, une implantation de commerces sédentaires. Des commerces nouveaux ouvrent à Château-Thierry, c’est un atout supplémentaire pour  nous tous. Il faut tout mettre en œuvre pour stopper l’évasion vers les centres commerciaux de Marne-la-Vallée et Reims, donner aux Castels de bonnes raisons de faire leurs achats dans leur ville. C’est le sens de notre démarche, une attractivité maximale. Nous avons la chance dans cette démarche de travailler avec un développeur de centres-villes, nous devons l’arrivée de plusieurs enseignes à Bruno Laurent, qui est mis à notre disposition par Pierre-Mary Bachelet, conformément aux engagements qu’il avait pris.

Bon à savoir : Bruno Laurent a oeuvré principalement à l'implantation des enseignes en périphérie et particulièrement sur la zone "Leclerc" et celle d'Essomes. Il est celui qui a déplacé l'opérateur Orange en lieu et place du maché couvert et implanté le magasin Z rue du Gal De Gaulle aujourd'hui disparu. Voir son site : http://www.immo-stg.com/realisations.html

 2.EXTRAIT RAPPORT REUNION AVEC LES COMMERCANTS LE 9 JUIN 2011 (18 mois après)

:D’autres problématiques étaient à l’ordre du jour, dont le FISAC, Fonds d’intervention pour les services, l’artisanat et le commerce. Celui-ci, dans le cadre d’un partenariat entre la mairie, la communauté de communes et les Boutiques, doit permettre de soutenir la promotion du commerce, en particulier pour des actions comme le marché de Noël, le salon du mariage et la mise en place d’animations commerciales. Pour y parvenir, il est nécessaire que l’association des Boutiques s’étoffe. C’est aussi une volonté de la municipalité de se rassembler collectivement et de trouver de meilleures solutions pour enrayer la crise du commerce de proximité. Plusieurs thèmes ont à ce sujet été lancés, pour entamer une réflexion de fond et dynamiser le centre-ville et le marché. Celui du vendredi va être réorganisé, avec un marché couvert entièrement rénové qui ouvre des perspectives de marché quotidien et en fait un pôle d’attractivité. L’idée de délocaliser le marché du dimanche est aussi émise.

D’autre part, toujours dans la perspective de renforcer l’attractivité du cœur de ville, une réunion s’organisera prochainement pour traiter de la rénovation des façades, en lien avec l’ANAH, Agence Nationale de l’Habitat. De la même façon, une étude sera menée pour le remembrement des cellules commerciales, trop petites et inadaptées aux besoins du commerce actuel. Un soutien à l’investissement est envisagé pour des aides à la rénovation de vitrines, à des travaux de mise en accessibilité, grâce au FISAC et au travail de la Chambre de Commerce et d’Industrie, CCI, par le biais de Françoise Moutailler.

Observations : 18 longs mois se sont écoulés entre les déclarations du maire en janvier 2010 et cette réunion de juin 2011 :  "un soutien indéfectible pour dynamiser le commerce" (09/01/10) et 18 mois plus tard "entamer une réflexion de fond et dynamiser le centre-ville et le marché" (cherchez l'erreur) avec quelques petites astuces nouvelles qui ne verront bien évidemment pas le jour : ....rénovation des façades (par exemple)

3. COMMERCE : EXTRAIT VOEUX DU MAIRE 6 JANVIER 2012 

Je tiens à remercier tous les dirigeants de ces entreprises d’avoir fait confiance à Château-Thierry. Maintenir l’emploi et même le développer c’est votre ambition et c’est la nôtre. En 2012, je sais que de nombreux projets vont encore voir le jour. Des friches vont disparaître, des espaces seront modernisés et agrandis, de nouveaux services proposés. Dans quelques jours, nous organiserons une réunion de travail avec les Boutiques de Château-Thierry et Vazi. Nous débattrons de ces projets et aborderons les travaux à venir : le haut de la Grande Rue, la suppression des feux tricolores en face de Greenfield, à la Poste, et bien d’autres encore.
Oui nous avançons ensemble et nous continuerons à le faire. S’il est indispensable d’aller encore plus loin dans le renforcement de l’aménagement de notre centre-ville, ne perdons pas de vue les rôles joués par nos espaces commerciaux périphériques.

Commentaires : Par définition, une ambition n'engage pas celui qui la formule.....Il n'échappera à personne que le "soutien à l'investissement" (09/06/2011) pour le centre ville s'est largement déporté vers les zones commerciales : au dernier conseil du 18/12, il a été acté la réalisation d'un nouveau rond point en face de "Greenfeeld". Coût de l'opération : 700 000 €. C'est sans commentaire ! Et pour les adeptes des ronds-points dites si vous faites vos emplêtes à cet endroit ?

Pour vous convaincre de la dure et navrante réalité de notre centre-ville en pleine période de fêtes de fin d'année 2013, RDV http://www.commerceschateauthierry.com/albums/centre_ville_veille_de_f_tes_2013/index.html

En résumé, n'hésitez pas à écouter....Dalida... et transposez !

 BONNES FÊTES A TOUS

 

 

 

Posté par marketique à 13:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

14 septembre 2013

La contradiction ne tue pas !

mcdoLes vacances terminées, voici nos enfants de 5 à 12 ans invités par McDo le mercredi 11 septembre non pas pour se régaler à l'oeil mais pour participer à une journée récréative destinée à la découverte de certaines disciplines sportives olympiques.                                                         Ne nous trompons pas, c'est bien de la promotion des restaurants du géant du fast-food et d'elle seule dont il s'agit. La cible des enfants n'est pas choisie par hasard. La ville de Château-Thierry, comme bien d'autres d'ailleurs, n'a pas su résister aux appels des sirènes de l'ingénieux marketing de McDo, roi de la malbouffe**. Avec un investissement moyen de 2300€ par soutien local, les restaurants McDonald's arrivent sans peine à convaincre nos élus du bien-fondé de leur action en direction du sport et de mettre à disposition des emplacements de premier choix.Une entreprise locale qui fait plus de 4 millions d'€ de Chiffre d'affaires, ça se respecte ! Ce sont 1.2 millions de plateaux qui sont servis chaque jour en France. Au niveau mondiale c'est d'ailleurs l'entreprise qui possède la plus grande fortune immobilière du monde et dépense chaque année plus de 2 milliards de dollars/an...en publicité afin de faire croire que Ronald aime les enfants, la convivialité et que le hamburger est un chef d'oeuvre de gastronomie.

Localement, nous ne sommes pas à une contradiction près :

- même si tout n'est pas parfait, nos élus locaux référents au bien-être de nos bambins se creusent la tête, chaque année, en collaboration avec le personnel municipal afin de leur proposer des repas équilibrés servis dans les cantines scolaires. En insistant sur l'équilibre des repas, la qualité des produits (bio pour certains) tout en s'assurant de leur provenance le plus souvent par des filières courtes, nos élus travaillent à transmettre à nos gamins les valeurs du "bien manger" en mettant d'ailleurs en place certains dispositifs autour de goûters éducatifs. Tout un programme ! Assurer la promotion du géant de la mal bouffe vient donc en pleine contradiction avec les valeurs que nos élus souhaitent transmettre à nos enfants d'autant que la ville est adhérente du Programme National Nutrition Santé (PNNS).  Pour MacDonald, le sport n'est qu'un prétexte bien réfléchi. D'ailleurs, les produits  Mc Donald n'ont aucune valeur diététique pour un sportif qui se respecte : 'ils sont trop riches en gras, trop riche en sucre et sel, trop riche en produits chimiques, trop pauvre en fibres végétales, trop pauvres en vitamines...le tout, potentialisés par du soda ou coca (tous riches en aspartame ou dérivés). Par exemple, pour qu'une feuille de salade soit toujours appétissante et fraîche, on la traite avec une douzaine de produits chimiques différents pour qu'elle garde sa couleur et son croquant "comme au premier jour" De plus, il faut avoir à l'esprit que les quelques 20 000 fast-food McDonald's recensés sur la planète produisent à eux seuls 1 million de tonnes de déchets d'emballages par an qui n'auront guère servi plus de 5 minutes avant de finir dans les décharges. De nombreux produits chimiques polluants interviennent dans la fabrication de ces emballages. Ceux-ci sont souvent en carton, donc source de déforestation.Conscient, Mc Do cherche à "améliorer" l'éthique de son concept. Les concurrents de McDo sont à mettre à même enseigne.

d'autre part

- après le conseil municipal du 19 juin dernier, le journal local l'Union titrait :" les élus au chevet du commerce local". Tout est dit dans le titre du journal. Pourtant, dans les faits, rien n'empêche la municipalité de livrer le parking Jean Moulin à la promotion de McDonald au moment d'une rentrée particulièrement difficile. C'est tout simplement inacceptable tout comme d'ailleurs est récusable l'inaccessibilité du centre-ville constatée le samedi 31 août dès 18 heures pour laisser place au cortège de la commémoration organisée en mémoire de la libération de la ville lors de la dernière guerre mondiale. Pourquoi cadenasser la ville à 18 heures et non à partir de 19 heures ? Pour quelles raisons les commerçants ne disposent-ils pas de toutes ces informations ? Pour quelles raisons ne sont-ils jamais associés aux évènements de toute nature qu'ils soient ?

 FC                                                            

                                 l'obésité chez les jeunes : une situation préoccupante

mcdo1quick

N'hésitez pas à recommander ce billet

Posté par marketique à 18:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 juillet 2013

Le procès verbal électronique à Château-Thierry....

verbalisation electronique Au conseil municipal du 19 juin (3° partie), il a été question d'autoriser le Maire à signer une convention avec l'agence nationale de traitement automatisé des infractions pour la mise en oeuvre de la verbalisation électronique sur Château-Thierry. Cette autorisation a été adoptée par la majorité actuelle permettra d'alléger et de simplifier les tâches administratives des agents, de limiter les erreurs et d'assurer une plus grande rapidité d'exécution. Coût de l'opération : 3900 € y compris la formation des agents et la mise en place du logiciel.

L'un des axes de la politique de re-dynamisation du centre ville passerait donc par la modernisation des procès verbaux du stationnement et par la compétitivité des agents verbalisateurs avec le risque que d'avantage de procès soient dressés. Cette décision n'est pas opportune et décrédibilise la pseudo-volonté de conduire une véritable reconquête du centre ville par le consommateur. C'est la preuve  que nos élus sont véritablement à contre-courant des véritables préoccupations des commerçants et des usagers du centre ville et incapables de mettre en place une véritable politique du stationnement en ville. Le stationnement payant en centre ville est discriminatoire et contre-productif d'une volonté affichée d'améliorer la fréquentation du centre ville. Le stationnement dans les centres commerciaux est gratuit.....

 

Le procès-verbal électronique, PVe, comment ça marche ?

Le PVe est un procès verbal-électronique. C'est en 2011, qu'a été décidé que l'ensemble des opérations de verbalisations seront réalisées de façon électronique sur tout le territoire national :

- l’enregistrement des contraventions ; la notification de la verbalisation ; le recouvrement des amendes.

 

PVE

Ce PVe va remplacer le PV manuscrit (timbre-amende) pour les infractions relatives à la circulation routière (stationnement, refus de priorité, circulation en sens interdit, etc.). Les matériels permettant cette verbalisation électronique sont :  des appareils numériques portables (PDA : personal digital assistant) ; des tablettes-PC ; des terminaux informatiques embarqués (TIE) ;  des interfaces de saisie sur ordinateur (IHM-Web).

Qu’est ce que ça change ?

 Verbalisation : l’agent est équipé d’outils électroniques modernes qui permettent d’enregistrer numériquement et de transmettre directement les contraventions au centre de traitement, par le biais d’une connexion sur ordinateur.

Avis d’information : le timbre-amende « papier » est supprimé. Un simple avis d’information lui est substitué.

L’avis de contravention est adressé au domicile de l’intéressé.

Traitement des amendes : les infractions relevées par PVe sont traitées par le Centre national de traitement (CNT) de Rennes.

Qui sont les agents qui verbalisent ?

les agents des services de l’Etat : les policiers  et les gendarmes, les policiers municipaux, si leur commune décide d’adopter ce système.

L’utilisation des outils électroniques destinés à la verbalisation va se généraliser sur la France métropolitaine et dans les Dom.

ET POUR QUI LE CHANGEMENT ?

Verbalisation  : l’enregistrement électronique des données éviterait des erreurs de transcription.

 Avis d’information  : plus de risque de perte ou de vol du timbre-amende et donc, plus de majoration d’amende dans ces cas précis.

 Des documents plus clairs adressés au contrevenant , en ce qui concerne le procès-verbal et les modalités de paiement ou de contestation.

Traitement des amendes :

De nouveaux moyens de paiement, notamment par Internet, par téléphone ou en ligne chez le buraliste ; une minoration de l’amende est accordée si celle-ci est payée dans un délai de 15 jours (hors stationnement payant) ; un système sûr et équitable, mais également rigoureux et transparent pour toutes les personnes verbalisées, en raison de l’automatisation de l’enregistrement des amendes et leur archivage dématérialisé et sécurisé ; un allègement des tâches administratives.

La contestation est toujours possible :

 Dans les mêmes formes qu’aujourd’hui, après réception du courrier contenant l’avis de contravention. Elle s’opère par courrier adressé à l’officier du ministère public (OMP) compétent, en fonction du lieu où l’infraction a été relevée. La réponse de l’OMP parvient à l’usager par voie postale.

En résumé :

La répression se modernise contre tout bon sens économique et s'est un nouveau pied de nez fait aux consommateurs du centre ville.

 

 

Posté par marketique à 17:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

29 juin 2013

Une étude pour bonne conscience....!

etude_de_march__2Compte rendu du conseil municipal du 19 juin

2° Partie

Le sujet était pressant puisqu'il apparraissait en première lecture du conseil municipal :

         Plan pour la dynamisation du centre ville


Serait-ce médisant que d'affirmer que les urgences du début de mandat trouvent soudainement un écho à la veille des élections municipales ?  Et quel écho : la commande à un prestataire d'une étude sur la commercialité du centre ville. Date d'effet : 1er juillet 2013, faisabilité : dans 5 mois, coût : 30 000€.

Pourtant des études d'impact sur le centre ville de Château-Thierry réalisées par la CCI  de l'Aisne existent depuis 2004, renouvelées en 2008 et complétées par des sondages intermédiaires (voir le blog).  La CCI, dans son rôle,dispose évidemment de toutes les compétences pour aider à infléchir la dramatique dérive du centre ville de Château-Thierry et accompagner la municipalité et les commerçants dans une démarche de renouveau économique. Pour preuve, le brillant orateur de la CCI invité pour la circonstance à justifier la commande de l'étude de la municipalité a exposé à l'assemblée délibérante un catalogue de solutions. Soit, une étude de plus, plus actuelle sur une situation connue et des solutions de campagne en 2008 largement étalées. Cette demande d'étude (électorale) est l'aveu cuisant de l'incompétence de la municipalité dans ce domaine. C'est aussi le triste bilan d'une autocratie municipale n'ayant pu associer l'ensemble des commerçants dans le développement de leur outil de travail au service bien entendu de la municipalité elle même.

Les aménagements produits par la municipalité durant son mandat (rue Carnot, place Jean De La Fontaine, haut de la Grande Rue, marché couvert)) n'ont contrairement aux différents discours d'intention et d'inauguration en rien contribués à revitaliser le centre ville. Certes, l'aspect visuel n'est pas négligeable. A ceux-ci, n'oublions pas les aménagements très coûteux des accès réalisés vers les grandes surfaces.

Ce que nos élus ont oublié de l'essentiel de leur mandat est que le commerce est au coeur de la vie locale ( exclure les grandes surfaces). Le commerce tient un rôle essentiel dans notre économie. En dehors de sa fonction commerciale, il est également un lieu d’échange, de liens sociaux, et d’animation, que ce soit à la ville ou à la campagne.Ces différentes fonctionnalités sont rendues possibles grâce aux commerçants qui entreprennent tous les jours avec l’objectif de servir au mieux leurs clients tout en assurant une mission de proximité (termes de la CCI). Ce sont aussi des hommes et des femmes livrés au destin des décisions politiques contraires au rôle prêté au commerce de centre ville ( libéralisme économique (e-commerce, extension des grandes surfaces), délaissement de l'urbanisme de centre ville, encadrement des loyers commerciaux, charges en augmentation....

Souhaitons néanmoins bonne vie à cette étude pleine de bonnes intentions pour le prochain mandat afin que notre ville symbole reprenne le rang qu'elle mérite. A consulter le cahier des charges :   Plan_Dynamisation_Commerce_Centre_Ville_CT_2_

en images quelques échecs locaux

pv_de_stationnementPV : Stationnement gratuit en grandes surfaces

fete forraine 2

                                            on rafole des parkings occupés

circulation fluidifiéecommerce_orange

   Circulation fluidiée                          Fermé pour cause de dynamisation             

 grande rue6poubelles

     Vue touristique du centre ville     Plan façades en discours

Posté par marketique à 15:52 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,


23 juin 2013

Le fou du Roi ** !

fou du roiCompte rendu du Conseil Municipal du 19 juin

                            (1° partie)

N'étant pas inscrit à l'ordre du jour du Conseil, l'opposition municipale s'est emparée du sujet épineux du spectacle des Aigles sur le Vieux Château.
Pourtant, les dernières péripéties, et non des moindres avaient été révélées par la presse locale.
http://www.lunion.presse.fr/article/autres-actus/trois-questions-a-fabien-llorens-dhippogriffe?xtcr=1&xtmc=hypogriffe

 Ainsi, le Maire disposant des deniers publics a tout simplement décidé en toute impunité de "dédommager" la Société Hypogriffes, dernière société de spectacles de fauconerie ayant exploitée les coûteuse installations du Vieux Château et ce, en outre-passant l'avis du Conseil Municipal. Cette société revendiquait l'illégimité du bail signé.                                                        Coût du dédommagement 90 000€.

Sur une question posée par l'opposition, il été répondu par un Adjoint ** envoyé au front que cette transaction n’avait nullement besoin de l’avis du Conseil et qu’elle pouvait s’assimiler à un achat de …petites fournitures de bureau.  (90 000€)

Et pourtant le Conseil est amené à délibérer pour bien moins que ce montant de 90 000€. Pourquoi avoir tenté de cacher cette somptuaire dépense au Conseil Municipal ?

Exemple d'une délibération pour 400€  : Association « Ecole du Val de Marne » - Subvention exceptionnelle
Vu le Code Général des Collectivités Territoriales,
L’association « Ecole du Val de Marne » participe à deux festivités culturelles organisées par la
Ville de Château-Thierry : La Fontaine aux Livres le 17 juin 2012 et le Marché de l'Art le
1er juillet 2012.
Il est demandé à la Ville de prendre en charge le coût financier d'un montant de 400 € engendré
par les besoins techniques liés à ces 2 manifestations.
Vu l’avis favorable émis par la commission culturelle réunie le 20 juin 2012,
Le CONSEIL MUNICIPAL, après en avoir délibéré, à l’unanimité,
DECIDE de verser à l’association « Ecole du Val de Marne » la somme de 400 €.

Combien d'actions en faveur de la revitalisation du centre ville aurait pu être menées avec cet argent encore gaspillés ?

Posté par marketique à 18:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 juin 2013

Conseil Municipal 19 juin 2013

CM Le prochain Conseil Municipal se tiendra le :

19 juin prochain dans les salons de l'Hôtel de ville à 19 heures.

 Dans l'ordre du jour du conseil entre autres sujets :

  - Plan de dymamisation et du développement du commerce de centre ville.

 - Convention pour la mise en oeuvre de la verbalisation électronique.  

 - La vente de l'ancienne caserne des Pompiers

  - Le financement du projet de la réhabilitation de la MAFA place des Etats-Unis.

Pour information, les séances des Conseils Municipaux sont publiques. Les Citoyens présents peuvent prendre la parole en fin   de Conseil.

Posté par marketique à 10:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

14 mars 2013

Compte rendu du Conseil Municipal du 13 mars 2013

conseil municipal 3 jpgSi je n'évoquerai pas le contenu des délibérations de ce conseil municipal consacré principalement au budget "primitif" 2013 et qui n'auraient aucun objet avec le centre ville et son environnement, je vous ferai tout de même état de quelques informations d'ordre générale pour votre information personnelle en plus bien évidemment de celles collectées pour les sujets qui nous intéressent voir nous préoccupent.

Pour votre information personnelle :

  • logements  : 40 % de logements sociaux composent le parc de la ville et les demandes croissent face aux problèmes de la mono-parentalité
  • dettes : la ville s'est désendettée de -28% depuis 2008 grâce notamment au programme de cessions immobilière du patrimoine communale. La dette à fin 2012 s'élève à 12M d'euros. (voir aussi précédent billet sur ce sujet)
  • Taxes locales : Elles n'augmenteront pas en 2013...ce qui ne signifie pas que nos contributions n'augmenteront pas.
  • associations : 710 717 euros seront versés en 2013 aux différentes associations de la ville
  • CCAS  : 750 000 euros seront versés pour l'action sociale de la ville
  • personnel communal : 277 personnes titulaires travaillent pour le compte de la ville et 83 contrats aidés complètent l'effectif. La charge de fonctionnement pour ce poste représente quelques 60% du budget de la commune contre 54% en 2007.
  • ascenseur de l'hôtel de ville : Il est construction depuis peu et coûtera la bagatelle de 450 000 euros

 Information concernant le centre ville et son environnement :

 

circulation fluidifiéeCirculation :

L'adjoint aux travaux évoquait le problème de la circulation en ville qui malgré les changements opérés continue à être un problème récurent pour notre ville et donc pour l'accès à nos commerces.
Une amélioration est prévue. Comment ? Mystère et boule de gomme !

 


 

rond point

 

VOIRIE :

Rond point

Dans la continuité, un programme de réfection de voirie (spécialité de ce mandat) est prévue avec notamment un nouveau giratoire à l'intersection de la rue Pierre et Marie Curie ( après la station Avia). A ce niveau, les feux tricolores ne posent aucun problème de circulation apparent. Par conséquent, c'est encore un lourd budget qui ne sera pas consacré à l'embellissement du centre ville commerçant.                                                             

 

 

 

avenue de soissonsAvenue de Soissons :

(image de l'avenue de Soissons à l'époque). L'avenue de Soissons se verra dotée d'une couche d'enrobée dans le prolongement de celle qui a été inachevée. Mais le nouvel enrobé s'arrêtera bizarrement  à la hauteur de la prison. Aucune explication quant à "l'inachêvement programmé" du tronçon de la prison à la poste !                                        

 

 

 

 

 

rue du chateauRue du Château 

Une vaste réfection de la rue du Château est envisagée avec la mutualisation de différents concessionnaires afin de rénover les réseaux d'eau entre autres. Vous trouverez ci-après un extrait de la délibération afin que vous jugiez par vous-même de ce qui m'apparaît comme une curieuse manière de prétendre que ces travaux renforceront l'attractivité du centre ville.

" La ville souhaite poursuivre la restructuration de son centre ville et cela toujours dans la volonté de renforcer son attractivité par la création de nouveaux espaces sécurisés"

Sans chercher à dénigrer les intentions municipaless et en cherchant à rester objectif, il est exact que cette rue à besoin que.... ses réseaux soient remplacés et qu'il est bien de la rénover. A mon humble avis, cette opération coûteuse n'est pas une priorité économique absolue par rapport à ce qui doit être urgemment entrepris dans l'hyper centre commerçant. A la question posée de savoir qu'elles sont les ambitions esthétiques pour justement renforcer l'attractivité du centre ville, aucun plan, ni explications n'a pu nous être fournis. Curieux pour une programmation de travaux !                  

 

porte saint pierreRENOVATION :

Porte Saint-Pierre

La porte Saint-Pierre s'offrira une salle d'armes et une salle à guinguettes. Ce sera l'occasion de mettre aux normes cette édifice patrimonial. La toiture du musée Jean de la Fontaine sera remplacée.

 

 

 

 

MAFAMafa :

Après de multiples reports dont les raisons restent floues, la construction de la MAFA place des Etats-Unis est à nouveau programmée pour le mois de mai 2013 et serait achevée en 2014 ... (élections municipales...) La nouvelle construction renfermera une halte garderie, un espace dédiée à Quentin Roosevelt, l'office du tourisme et une structure dédiée à l'apprentissage de l'anglais. Coût de l'opération pour la ville : 2,1 Millions d'euros et 900 000 euros pour la communauté de communes.

MAFA 2Vue du projet de la nouvelle MAFA.

En essayant de rester le plus objectif possible, je ne vois rien dans ce que la municipalité envisage comme investissements aussi lourds soient-ils finacièrement pour redynamiser le commerce de centre ville. Il faut souhaiter que les commerçants de cette partie de la ville ne soient pas à nouveau et  d'avantage pénalisés par les différents travaux qui seront entrepris dans l'environnement proche des commerces.

FC                     

      

 

             

                  

Posté par marketique à 11:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

13 mars 2013

CONSEIL MUNICIPAL

conseil municipalVous pouvez noter la date du prochain CONSEIL MUNICIPAL :

13 Mars 2013

Salle des fêtes de l'Hôtel de ville

19 heures


le conseil municipal est public

Il sera surtout question du compte administratif de l'année 2012 et du budget primitif de l'année 2013, des subventions aux associations, de la subvention au CCAS......

 

Posté par marketique à 08:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

19 février 2013

Commentaires sur le "dossier" commerce du magasine municipal

 

2013-02-19 18

 Commerce : et si l'on consommait local ?....

               Un titre qui ne fâche personne....  

Le centre ville s'est....maintenant...après 5 ans de mandat municipal.

Ce dossier de 12 pages est-il l'aveu de l'échec de la municipalité qui n'a su mettre en place une véritable dynamique d'aménagement du centre ville ? Les réfections de voiries et la création de ronds point n'ont jusqu'alors jamais attirées les foules ni forgées un caractère unique des lieux de commerce préfigurant l'avenir d'un centre ville. La preuve par les chiffres et la fréquentation qui ne se sont pas améliorés.

Aucun calendrier, aucun cahier des charges, aucun plan, aucune maquette d'un projet structurant et d'avenir pour la réhabilitation du centre ville n'ont été  proposé ni aux commerçants et encore moins à la population. Chaque aménagement comme par exemple celui du marché couvert s'est réalisé sans véritable concertation participative ou création d'ateliers de travail réunissant commerçants et population. Seul un "cabinet d'architecte" avait proposé son offre d'aménagement pour le marché couvert.

Le résultat, tout le monde le connaît : ré-aménagement sans personnalité, surface réduite du marché, installation d'un opérateur téléphonique en façade du marché....laissant derrière lui vide le local qu'il utilisait dans la rue piétonne.

La ville se refait une propreté mais certainement pas un lifting de jouvence. Electoralement....c'est probablement payant. Néanmoins j'ose espérer que nos concitoyens ont encore le sens de l'analyse et bien plus d'ambitions pour leur ville que ce qui leur est...imposé et personne ne peut croire que la municipalité est un actif soutien aux commerces....de centre ville et encore moins une incitatrice en prétendant notamment avoir fludifié la circulation, se reconnaissant même avoir un vaste programme touristique tant et si bien que même les parisiens (85km) ne situent pas notre ville sur une carte.

Prétendre que l'arrivée des aigles (à part faire fuir les pigeons) à contribuer à redynamiser le commerce ou le centre ville est un mensonge à 1 Million d'euros (coût de l'implantation) avec comme suite la liquidation de la société exploitante et un procès condamnant la municipalité à revoir les modalités d'occupation du vieux Château.

La municipalité n'a pas de plan d'action pour réhabiliter le centre ville, elle est active au gré des opportunités dans le stricte sens des organisations brouillonnes. Depuis 5 années( par exemple) les commerçants se plaignent du problème de stationnement, de l'occupation quasi permanente de la place des États-Unis....même en pleine période de soldes. Rien n'a été entrepris.

Problème pourtant basic. La destruction de la MAFA est une preuve supplémentaire d'une mauvaise organisation. La création d'un centre commercial sur la place des Etats-Unis est une hérésie, un non sens programma-tique.

Certes, le commerce a connu et connaît des mutations profondes, souvent et plutôt subies que volontaires par des décisions politiques de court terme laissant le sort des centres villes, des commerçants, de certains métiers dans les griffes d'investisseurs peu scrupuleux et d'élus éloignés des réalités au nom de la modernité, de la" création d'emplois"si cher à nos élus qui demandent à présent aux commerçants de faire preuve d'innovation et d'adaptabilité et même de relais social tant ils se rendent compte des dégâts occasionnés notamment par l'implantation des grandes surfaces auxquelles malgré tout l'on réserve toujours un accueil favorable et prioritaire.

Personne n'est dupe et le blabla du magasine ne changera rien à la triste réalité de l'état du centre ville de Château-Thierry :

Fréquentation en baisse - érosion des chiffre d'affaire - véritable paupérisation des commerçants - difficultés financières - abandon du soutien bancaire - discours bancaires peu élogieux sur l'avenir du commerce de centre ville - ville sale - centre ville peu éclairé - ..........

La population commence à se plaindre ouvertement

Restons positif, le magasine nous dit que la municipalité est aux côtés des commerçants....cela doit être vrai.....

" Entrée de la Grande Rue"           "Dépôt d'ordure plein centre-ville"      "Entrée Hôtel Dieu"                   

grande rue2grande rue5hotel dieu

 "ex local "orange" fermé...maintenant au marché couvert"

local orange

        "circulation fluidiée"

 circulation fluidifiée

 

Posté par marketique à 21:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,