" />
09 décembre 2013

Certains s'amusent....en ville !

pv1

Une journée de retraités…

Les gens qui travaillent demandent souvent aux retraités à quoi ils occupent leurs journées.

Et bien par exemple, un jour de la semaine dernière, ma femme et moi sommes allés en ville.
Nous n’étions pas depuis cinq minutes dans une boutique, qu’en sortant, il y avait une contractuelle en train d’écrire son PV.

On s’approche et je lui dis :
« Alors, pétasse, tu peux pas un peu foutre la paix aux retraités ? »

Elle fait semblant de pas entendre et continue à griffonner.

Je la traite de sous-auxiliaire, de mille noms d’oiseaux… Elle me regarde d’un œil rond stupéfait et commence à rédiger un deuxième PV, pour pneus lisses.

Alors ma femme renchérit, encore plus inventive que moi-même. Elle glisse son second PV sous l’essuie-glace avec le premier, et elle en démarre un troisième. Nous avons tenu dix minutes ; plus on l’injuriait et plus elle écrivait de PV.

Nous, on s’en foutait, on était venus en bus !

A la retraite, on essaie de rigoler un peu tous les jours : c’est important, à notre âge !.

Posté par marketique à 16:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,


23 octobre 2013

Faut-il se plaindre ?

cerceuil

Du 29 octobre au 12 novembre le parking de la place des Etats-Unis sera une fois de plus inaccessible au stationnement.

Plusieurs billets ont déjà été consacrés sur le blog au problème de l'occupation des parkings du centre ville de Château-Thierry. : http://www.commerceschateauthierry.com/tag/f%C3%AAte%20foraine par exemple.

Ne pas tenir compte des graves répercussions économiques sur les commerces de centre-ville et du mécontentement grandissant et sournois de la population face à la multiplicité des occupations des parkings du centre-ville durant l'année c'est véritablement faire preuve de provocation et d'incohérence. D'incohérence, car la répétition des discours armés d'intentions tout aussi stériles les unes comme les autres laissent un triste bilan d'actions. Souvenons-nous encore récemment et preuve en est, le journal local  l'Union titrait " les élus au chevet des commerçants du centre ville" au lendemain du conseil municipal du 19 juin dernier durant lequel les élus actaient pour 30 000€ une enquête" "Pour tenter de redynamiser le commerce de centre-ville qui souffre. Objectif : dégager des actions pour inverser la tendance ! ")

 Bientôt, ce n'est plus au chevet des commerçants que les élus se rendront mais bien à leurs enterrements !

"Nous voulons tous par conséquent des commerces variés, accessibles, dynamiques, pour nos territoires et, surtout, pour nos petites villes" :

Cette phrase prononcée par notre député de la 5° circonscription de l'Aisne le 13 septembre dernier à l'assemblée nationale"  sonne comme un faux et un mensonge éhonté dans la bouche d'un élu de la république qui à aucun moment ne s'est accomodé avec la réalité du commerce de sa ville. Ses nouvelles gesticulations verbales après 6 années de mandat passées à construire des ronds points...en sont une preuve supplémentaire Peu lui importe la fermeture des commerces et des conséquences sociales qui en découlent. Peu lui importe, le désarroi de ceux qui survivent et qui se posent la question du lendemain. Oui Monsieur le député, il n'y a plus que dans les quartiers populaires que les gens déchantent, mais ils sont aussi maintenant derrière les vitrines des commerces" Dire qu'il regrettait lors du dernier conseil municipal du mois de septembre avoir indemnisé les commerçants ayant subi de longs mois de travaux devant leur porte prétendant que dès les travaux terminés, leur chiffre d'affaires avait augmenté. Pas de complexe !

Pour conclure, www.commerceschateauthierry.com dédie à notre édile commun un poème d'Esther Granek, qui retracera sans nul doute toute son action et sa posture politique en faveur notamment du commerce de centre ville :

Savoir

Savoir parler pour ne rien dire
Et faire en sorte qu’on vous admire

granek

Je vous le dis en aparté
C’est là un gage de succès

Savoir prier. À rien ne croire
Savoir satisfaire aux regards
Je vous l’accorde sans ambages
Ça ne ternit point le plumage

Savoir pleurer au cinéma
Avec un coeur sec comme du bois
Il n’y a point contradiction
Entre ces deux situations

Savoir juger sans s’engager
Savoir promettre sans aider
Voilà judicieuse morale
Qui ne vous fera aucun mal

Savoir mettre ses intérêts
Plus haut que quelque liberté
C’est d’une sage politique
Et qui vous sera bénéfique

Savoir penser : “Comme il canule !”
Dire : “Près de vous on se sent nul”
C’est là compliment bien tourné
Qu’à bon escient il faut placer…

Savoir…
Savoir parler…
Savoir parler pour ne rien dire…

Esther Granek, Je cours après mon ombre, 1981

FC

 

Posté par marketique à 23:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 septembre 2013

La contradiction ne tue pas !

mcdoLes vacances terminées, voici nos enfants de 5 à 12 ans invités par McDo le mercredi 11 septembre non pas pour se régaler à l'oeil mais pour participer à une journée récréative destinée à la découverte de certaines disciplines sportives olympiques.                                                         Ne nous trompons pas, c'est bien de la promotion des restaurants du géant du fast-food et d'elle seule dont il s'agit. La cible des enfants n'est pas choisie par hasard. La ville de Château-Thierry, comme bien d'autres d'ailleurs, n'a pas su résister aux appels des sirènes de l'ingénieux marketing de McDo, roi de la malbouffe**. Avec un investissement moyen de 2300€ par soutien local, les restaurants McDonald's arrivent sans peine à convaincre nos élus du bien-fondé de leur action en direction du sport et de mettre à disposition des emplacements de premier choix.Une entreprise locale qui fait plus de 4 millions d'€ de Chiffre d'affaires, ça se respecte ! Ce sont 1.2 millions de plateaux qui sont servis chaque jour en France. Au niveau mondiale c'est d'ailleurs l'entreprise qui possède la plus grande fortune immobilière du monde et dépense chaque année plus de 2 milliards de dollars/an...en publicité afin de faire croire que Ronald aime les enfants, la convivialité et que le hamburger est un chef d'oeuvre de gastronomie.

Localement, nous ne sommes pas à une contradiction près :

- même si tout n'est pas parfait, nos élus locaux référents au bien-être de nos bambins se creusent la tête, chaque année, en collaboration avec le personnel municipal afin de leur proposer des repas équilibrés servis dans les cantines scolaires. En insistant sur l'équilibre des repas, la qualité des produits (bio pour certains) tout en s'assurant de leur provenance le plus souvent par des filières courtes, nos élus travaillent à transmettre à nos gamins les valeurs du "bien manger" en mettant d'ailleurs en place certains dispositifs autour de goûters éducatifs. Tout un programme ! Assurer la promotion du géant de la mal bouffe vient donc en pleine contradiction avec les valeurs que nos élus souhaitent transmettre à nos enfants d'autant que la ville est adhérente du Programme National Nutrition Santé (PNNS).  Pour MacDonald, le sport n'est qu'un prétexte bien réfléchi. D'ailleurs, les produits  Mc Donald n'ont aucune valeur diététique pour un sportif qui se respecte : 'ils sont trop riches en gras, trop riche en sucre et sel, trop riche en produits chimiques, trop pauvre en fibres végétales, trop pauvres en vitamines...le tout, potentialisés par du soda ou coca (tous riches en aspartame ou dérivés). Par exemple, pour qu'une feuille de salade soit toujours appétissante et fraîche, on la traite avec une douzaine de produits chimiques différents pour qu'elle garde sa couleur et son croquant "comme au premier jour" De plus, il faut avoir à l'esprit que les quelques 20 000 fast-food McDonald's recensés sur la planète produisent à eux seuls 1 million de tonnes de déchets d'emballages par an qui n'auront guère servi plus de 5 minutes avant de finir dans les décharges. De nombreux produits chimiques polluants interviennent dans la fabrication de ces emballages. Ceux-ci sont souvent en carton, donc source de déforestation.Conscient, Mc Do cherche à "améliorer" l'éthique de son concept. Les concurrents de McDo sont à mettre à même enseigne.

d'autre part

- après le conseil municipal du 19 juin dernier, le journal local l'Union titrait :" les élus au chevet du commerce local". Tout est dit dans le titre du journal. Pourtant, dans les faits, rien n'empêche la municipalité de livrer le parking Jean Moulin à la promotion de McDonald au moment d'une rentrée particulièrement difficile. C'est tout simplement inacceptable tout comme d'ailleurs est récusable l'inaccessibilité du centre-ville constatée le samedi 31 août dès 18 heures pour laisser place au cortège de la commémoration organisée en mémoire de la libération de la ville lors de la dernière guerre mondiale. Pourquoi cadenasser la ville à 18 heures et non à partir de 19 heures ? Pour quelles raisons les commerçants ne disposent-ils pas de toutes ces informations ? Pour quelles raisons ne sont-ils jamais associés aux évènements de toute nature qu'ils soient ?

 FC                                                            

                                 l'obésité chez les jeunes : une situation préoccupante

mcdo1quick

N'hésitez pas à recommander ce billet

Posté par marketique à 18:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,