" />
24 décembre 2013

Parole, parole, parole

baratin"Il faut se défier de ceux qui ont de trop bonnes intentions : il leur arrive de changer étrangement d'idée." André Duval,  Le mercenaire. Cette citationrésume le sens de ce billet en 3 points. Il met en lumière le décalage entre les discours "politiquement correct"** sur fond de redynamisation du commerce de centre ville de Château-Thierry et la triste réalité en images ( lien l'Album).

**Le politiquement correct est la meilleure des choses que l’on ait inventées pour permettre aux imbéciles de l’ouvrir, et obliger les gens de bon sens à la fermer » (P. Pigeolet)

  1. COMMERCE : EXTRAIT VOEUX DU MAIRE 9 JANVIER 2010

L’attractivité, nous la vivons comme un engagement aux côtés des commerçants, un soutien indéfectible pour dynamiser le commerce de centre-ville et proposer aux habitants un choix le plus large possible.

Cela passe par des animations : le deuxième dimanche du mois sur la Place de l’Hôtel de Ville, depuis l’été dernier, le marché traditionnel réunit métiers de bouche, artisans. Cela passe aussi par un réaménagement du marché couvert, une implantation de commerces sédentaires. Des commerces nouveaux ouvrent à Château-Thierry, c’est un atout supplémentaire pour  nous tous. Il faut tout mettre en œuvre pour stopper l’évasion vers les centres commerciaux de Marne-la-Vallée et Reims, donner aux Castels de bonnes raisons de faire leurs achats dans leur ville. C’est le sens de notre démarche, une attractivité maximale. Nous avons la chance dans cette démarche de travailler avec un développeur de centres-villes, nous devons l’arrivée de plusieurs enseignes à Bruno Laurent, qui est mis à notre disposition par Pierre-Mary Bachelet, conformément aux engagements qu’il avait pris.

Bon à savoir : Bruno Laurent a oeuvré principalement à l'implantation des enseignes en périphérie et particulièrement sur la zone "Leclerc" et celle d'Essomes. Il est celui qui a déplacé l'opérateur Orange en lieu et place du maché couvert et implanté le magasin Z rue du Gal De Gaulle aujourd'hui disparu. Voir son site : http://www.immo-stg.com/realisations.html

 2.EXTRAIT RAPPORT REUNION AVEC LES COMMERCANTS LE 9 JUIN 2011 (18 mois après)

:D’autres problématiques étaient à l’ordre du jour, dont le FISAC, Fonds d’intervention pour les services, l’artisanat et le commerce. Celui-ci, dans le cadre d’un partenariat entre la mairie, la communauté de communes et les Boutiques, doit permettre de soutenir la promotion du commerce, en particulier pour des actions comme le marché de Noël, le salon du mariage et la mise en place d’animations commerciales. Pour y parvenir, il est nécessaire que l’association des Boutiques s’étoffe. C’est aussi une volonté de la municipalité de se rassembler collectivement et de trouver de meilleures solutions pour enrayer la crise du commerce de proximité. Plusieurs thèmes ont à ce sujet été lancés, pour entamer une réflexion de fond et dynamiser le centre-ville et le marché. Celui du vendredi va être réorganisé, avec un marché couvert entièrement rénové qui ouvre des perspectives de marché quotidien et en fait un pôle d’attractivité. L’idée de délocaliser le marché du dimanche est aussi émise.

D’autre part, toujours dans la perspective de renforcer l’attractivité du cœur de ville, une réunion s’organisera prochainement pour traiter de la rénovation des façades, en lien avec l’ANAH, Agence Nationale de l’Habitat. De la même façon, une étude sera menée pour le remembrement des cellules commerciales, trop petites et inadaptées aux besoins du commerce actuel. Un soutien à l’investissement est envisagé pour des aides à la rénovation de vitrines, à des travaux de mise en accessibilité, grâce au FISAC et au travail de la Chambre de Commerce et d’Industrie, CCI, par le biais de Françoise Moutailler.

Observations : 18 longs mois se sont écoulés entre les déclarations du maire en janvier 2010 et cette réunion de juin 2011 :  "un soutien indéfectible pour dynamiser le commerce" (09/01/10) et 18 mois plus tard "entamer une réflexion de fond et dynamiser le centre-ville et le marché" (cherchez l'erreur) avec quelques petites astuces nouvelles qui ne verront bien évidemment pas le jour : ....rénovation des façades (par exemple)

3. COMMERCE : EXTRAIT VOEUX DU MAIRE 6 JANVIER 2012 

Je tiens à remercier tous les dirigeants de ces entreprises d’avoir fait confiance à Château-Thierry. Maintenir l’emploi et même le développer c’est votre ambition et c’est la nôtre. En 2012, je sais que de nombreux projets vont encore voir le jour. Des friches vont disparaître, des espaces seront modernisés et agrandis, de nouveaux services proposés. Dans quelques jours, nous organiserons une réunion de travail avec les Boutiques de Château-Thierry et Vazi. Nous débattrons de ces projets et aborderons les travaux à venir : le haut de la Grande Rue, la suppression des feux tricolores en face de Greenfield, à la Poste, et bien d’autres encore.
Oui nous avançons ensemble et nous continuerons à le faire. S’il est indispensable d’aller encore plus loin dans le renforcement de l’aménagement de notre centre-ville, ne perdons pas de vue les rôles joués par nos espaces commerciaux périphériques.

Commentaires : Par définition, une ambition n'engage pas celui qui la formule.....Il n'échappera à personne que le "soutien à l'investissement" (09/06/2011) pour le centre ville s'est largement déporté vers les zones commerciales : au dernier conseil du 18/12, il a été acté la réalisation d'un nouveau rond point en face de "Greenfeeld". Coût de l'opération : 700 000 €. C'est sans commentaire ! Et pour les adeptes des ronds-points dites si vous faites vos emplêtes à cet endroit ?

Pour vous convaincre de la dure et navrante réalité de notre centre-ville en pleine période de fêtes de fin d'année 2013, RDV http://www.commerceschateauthierry.com/albums/centre_ville_veille_de_f_tes_2013/index.html

En résumé, n'hésitez pas à écouter....Dalida... et transposez !

 BONNES FÊTES A TOUS

 

 

 

Posté par marketique à 13:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,


23 octobre 2013

Faut-il se plaindre ?

cerceuil

Du 29 octobre au 12 novembre le parking de la place des Etats-Unis sera une fois de plus inaccessible au stationnement.

Plusieurs billets ont déjà été consacrés sur le blog au problème de l'occupation des parkings du centre ville de Château-Thierry. : http://www.commerceschateauthierry.com/tag/f%C3%AAte%20foraine par exemple.

Ne pas tenir compte des graves répercussions économiques sur les commerces de centre-ville et du mécontentement grandissant et sournois de la population face à la multiplicité des occupations des parkings du centre-ville durant l'année c'est véritablement faire preuve de provocation et d'incohérence. D'incohérence, car la répétition des discours armés d'intentions tout aussi stériles les unes comme les autres laissent un triste bilan d'actions. Souvenons-nous encore récemment et preuve en est, le journal local  l'Union titrait " les élus au chevet des commerçants du centre ville" au lendemain du conseil municipal du 19 juin dernier durant lequel les élus actaient pour 30 000€ une enquête" "Pour tenter de redynamiser le commerce de centre-ville qui souffre. Objectif : dégager des actions pour inverser la tendance ! ")

 Bientôt, ce n'est plus au chevet des commerçants que les élus se rendront mais bien à leurs enterrements !

"Nous voulons tous par conséquent des commerces variés, accessibles, dynamiques, pour nos territoires et, surtout, pour nos petites villes" :

Cette phrase prononcée par notre député de la 5° circonscription de l'Aisne le 13 septembre dernier à l'assemblée nationale"  sonne comme un faux et un mensonge éhonté dans la bouche d'un élu de la république qui à aucun moment ne s'est accomodé avec la réalité du commerce de sa ville. Ses nouvelles gesticulations verbales après 6 années de mandat passées à construire des ronds points...en sont une preuve supplémentaire Peu lui importe la fermeture des commerces et des conséquences sociales qui en découlent. Peu lui importe, le désarroi de ceux qui survivent et qui se posent la question du lendemain. Oui Monsieur le député, il n'y a plus que dans les quartiers populaires que les gens déchantent, mais ils sont aussi maintenant derrière les vitrines des commerces" Dire qu'il regrettait lors du dernier conseil municipal du mois de septembre avoir indemnisé les commerçants ayant subi de longs mois de travaux devant leur porte prétendant que dès les travaux terminés, leur chiffre d'affaires avait augmenté. Pas de complexe !

Pour conclure, www.commerceschateauthierry.com dédie à notre édile commun un poème d'Esther Granek, qui retracera sans nul doute toute son action et sa posture politique en faveur notamment du commerce de centre ville :

Savoir

Savoir parler pour ne rien dire
Et faire en sorte qu’on vous admire

granek

Je vous le dis en aparté
C’est là un gage de succès

Savoir prier. À rien ne croire
Savoir satisfaire aux regards
Je vous l’accorde sans ambages
Ça ne ternit point le plumage

Savoir pleurer au cinéma
Avec un coeur sec comme du bois
Il n’y a point contradiction
Entre ces deux situations

Savoir juger sans s’engager
Savoir promettre sans aider
Voilà judicieuse morale
Qui ne vous fera aucun mal

Savoir mettre ses intérêts
Plus haut que quelque liberté
C’est d’une sage politique
Et qui vous sera bénéfique

Savoir penser : “Comme il canule !”
Dire : “Près de vous on se sent nul”
C’est là compliment bien tourné
Qu’à bon escient il faut placer…

Savoir…
Savoir parler…
Savoir parler pour ne rien dire…

Esther Granek, Je cours après mon ombre, 1981

FC

 

Posté par marketique à 23:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,