ouvertures_8_9_maiNon, ce n'est pas le message qui a servi à annoncer l'ouverture exceptionnelle des magasins du centre ville de Château-Thierry pour l'un ou l'autre ou ces deux des jours fériés du mois de mai. Et pourtant, ces deux jours fériés des 8 et 9 mai tombés en plein milieu de semaine étaient l'occasion de créer l'évènement et répondre à l'attente des consommateurs de fréquenter les magasins du centre ville de Château-Thierry durant ces jours exceptionnels. Seuls quelques rares commerçants avaient décidé d'ouvrir leur commerce.

Quelle décision fallait-il prendre ? Ouvrir ou ne pas ouvrir ?  Ouvrir aurait été le choix le plus cohérent et le plus judicieux lorsque l'on sait que tous les magasins périphériques étaient ouverts et honorablement fréquentés durant ces deux jours fériés sans compter que les villes comme Reims avaient opté pour l'ouverture.
Donner tord aux commerçants qui avaient décidé de baisser leurs rideaux serait illogique.

En effet, seule une décision collégiale concertée pouvait rompre avec l'habitude de la pensée individuelle que les jours fériés "exceptionnels" ne seraient pas fastes aux affaires pour le commerce de centre ville de Château-Thierry. Pourtant l'association des commerçants "les boutiques de Château"  a fait le job en posant la question par émail à 65 commerçants de la ville sur leurs intentions. Il faut donc croire que les dirigeants de l'association voyaient plutôt positivement l'utilité de l'ouverture des commerces. Étonnamment et malheureusement, le journal local l'Union qui publiait dans sa rubrique "la vie de Château" le résultat de la consultation...ne faisait pas honneur aux commerçants qui semble t-il avaient répondu peu nombreux au message de l'association.

Fallait-il que tous les commerçants soient sondés ? Fallait-il leur proposer une action commune de communication à la hauteur de l'enjeu ? La réponse va de soit. Rdv doit donc être pris pour les prochaines dates fériées avec, il faut l'espérer, un effet d'entraitement motivé, pour répondre à la demande des consommateurs et assurer l'image d'un centre ville dynamique et crédible.

FC